‘Il rêve, et autres contes’ (vers 1870) de Odilon Redon : bleu foncé mélangé de brun

Outre son recueil de pensées, A soi-même, le peintre Odilon Redon (1840-1916) a composé un ensemble de dix contes, qu’il n’a pas lui-même pensés comme un tout à publier mais qui nous furent proposés comme tel par les éditions Libretto en 2016 dans le présent volume. Plusieurs sont d’inspiration autobiographique, où le peintre évoque par … Lire la suite ‘Il rêve, et autres contes’ (vers 1870) de Odilon Redon : bleu foncé mélangé de brun

‘La Lumière est plus ancienne que l’amour’ (2012) de Ricardo Menéndez Salmón : inventer un autre visage de Rothko

Ricardo Menéndez Salmón, né et vivant à Gijón, considéré comme une figure majeure des lettres contemporaines ibériques, est critique littéraire et auteur de livres de voyage, de nouvelles et de romans. Dans ce livre de 2012, paru chez nous aux éditions Jacqueline Chambon dans une traduction de Delphine Valentin, mêle biographie d’artiste, autobiographie détournée et … Lire la suite ‘La Lumière est plus ancienne que l’amour’ (2012) de Ricardo Menéndez Salmón : inventer un autre visage de Rothko

‘Un rapport’ (2017) de Brian Evenson : une pâle nuée abrasive de poussière

Recueil de 17 nouvelles de Brian Evenson, écrivain américain contemporain, paru en janvier 2017 au Cherche Midi dans une traduction de Sabine Porte. Suite de textes tordus, étranges, inquiétants, qui forment un tout bizarrement cohérent (le dernier texte clôt une sorte de boucle infernale). La première nouvelle (« Écorce noire ») est un western : deux types … Lire la suite ‘Un rapport’ (2017) de Brian Evenson : une pâle nuée abrasive de poussière

‘La Montagne morte de la vie’ (1967) de Michel Bernanos : un monde à l’envers

Paru chez L’Arbre vengeur en 2017, réédition d’un roman de Michel Bernanos (fils de Georges) publié pour la 1ère fois en 1967, La Montagne morte de la vie s’inscrit dans un ensemble de quatre textes fantastiques, dont Ils ont déchiré Son image (courte nouvelle comprise dans cette publication, qui se situe dans un monde médiéval … Lire la suite ‘La Montagne morte de la vie’ (1967) de Michel Bernanos : un monde à l’envers

‘Soft City’ (1969-75) de Pushwagner : They are asleep

Soft city a été commencé en 1969 et achevée en 1975, puis l’auteur a perdu les planches en 79 et l’œuvre a reparu en 2008 avant d’être rééditée en 2016 par le New York Review of Books, et chez nous donc par Inculte en 2017 dans une traduction de Jérôme Schmidt. L’auteur est le peintre … Lire la suite ‘Soft City’ (1969-75) de Pushwagner : They are asleep

‘La Promenade’ (1917) de Robert Walser : se hausser dans l’exaltation

Walser qualifie lui-même cette nouvelle de fantaisie, dans l’un des nombreux commentaires réflexifs qui jalonnent son récit. Et c’est bien l’impression que fait d’abord La Promenade (paru pour la 1ère fois en 1987 chez Gallimard et repris dans la collection L’imaginaire en 2007 dans une traduction de l’Allemand par Bernard Lortholary), en cela proche du … Lire la suite ‘La Promenade’ (1917) de Robert Walser : se hausser dans l’exaltation

‘Homme invisible, pour qui chantes-tu ?’ (1952) de Ralph Ellison : un personnage de cauchemar

Invisible Man, lauréat du National Book Award en 53, fut l’unique roman achevé de Ralph Ellison (1914-1994), intellectuel, essayiste et écrivain, parmi les premiers noirs américains ayant écrit et publié une littérature évoquant la situation des noirs aux USA. Homme invisible, pour qui chantes-tu ?, roman de 600 pages publié chez Grasset en 69 dans … Lire la suite ‘Homme invisible, pour qui chantes-tu ?’ (1952) de Ralph Ellison : un personnage de cauchemar

Livres lus en mai 2020

Martin Eden (1909) de Jack London, aux éditions Libretto, 2010 L’Oncle aquatique, et autres récits cosmicomics (1965) d’Italo Calvino, aux éditions Gallimard (2015) Nous avons tué Stella (1958) de Marlen Haushofer, aux éditions Actes Sud, 1999 Dans la mansarde (1969) de Marlen Haushofer, aux éditions Actes Sud, 2019 L’or (1925) de Blaise Cendrars, aux éditions … Lire la suite Livres lus en mai 2020