‘La Promenade’ (1917) de Robert Walser : se hausser dans l’exaltation

Walser qualifie lui-même cette nouvelle de fantaisie, dans l’un des nombreux commentaires réflexifs qui jalonnent son récit. Et c’est bien l’impression que fait d’abord La Promenade (paru pour la 1ère fois en 1987 chez Gallimard et repris dans la collection L’imaginaire en 2007 dans une traduction de l’Allemand par Bernard Lortholary), en cela proche du … Lire la suite ‘La Promenade’ (1917) de Robert Walser : se hausser dans l’exaltation

Livres lus en mai 2020

Martin Eden (1909) de Jack London, aux éditions Libretto, 2010 L’Oncle aquatique, et autres récits cosmicomics (1965) d’Italo Calvino, aux éditions Gallimard (2015) Nous avons tué Stella (1958) de Marlen Haushofer, aux éditions Actes Sud, 1999 Dans la mansarde (1969) de Marlen Haushofer, aux éditions Actes Sud, 2019 L’or (1925) de Blaise Cendrars, aux éditions … Lire la suite Livres lus en mai 2020

Livres lus en avril 2020

Ábel dans la forêt profonde (1932) d’Áron Tamási, aux éditions Héros-Limite, 2009 Rapport de la ville assiégée (1983) de Zbigniew Herbert, aux éditions Le Bruit du temps, 2012 1984 (1949) de George Orwell, aux éditions Gallimard, 1972 Le Gros capitaliste (1938-1955) de B. Traven aux éditions Libertalia, 2018 Monsieur Tristecon, chef d’entreprise (1960) de François … Lire la suite Livres lus en avril 2020

‘1984’ (1949) de George Orwell : vous en souvenez-nous ?

Dans l’édition folio de 1972, traduite par Amélie Audiberti, de ce classique de la dystopie (parmi les Huxley, Ziamiatine, Bradbury), il y a quelques petites coquilles, quatre ou cinq dans tout le livre, comme cela arrive. Mais dans un roman aussi brillant, sérieux, scrupuleux, maîtrisé, implacable, documenté même, avec cette longue annexe, assez indigeste, sur … Lire la suite ‘1984’ (1949) de George Orwell : vous en souvenez-nous ?

‘Thérèse et Isabelle’ (1954) de Violette Leduc : écouter la chaleur de la peau.

Thérèse et Isabelle (commencé en 48, censuré en 54, paru tronqué en 66) publié en 2000 aux éditions Gallimard. Violette Leduc, écrivaine française née en 1907 et morte en 1972, pionnière de l’autofiction, victime de la censure, protégée malmenée de Maurice Sachs et Simone de Beauvoir, apparue dans Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? de William … Lire la suite ‘Thérèse et Isabelle’ (1954) de Violette Leduc : écouter la chaleur de la peau.

Livres lus en mars 2020

Nerrantsoula (1927) de Panaït Istrati aux éditions Gallimard, « L’imaginaire », 2009 Penser/Classer (1985) de Georges Perec aux éditions du Seuil, « La Librairie du XXIe siècle », 2003 Des pas dans la neige, aventures au Pakistan (2010) d’Erik L’Homme, aux éditions Gallimard, « Pôle fiction », 2016 Contes d’Ovide (1997) de Ted Hugues, aux éditions Phébus, « d’aujourd’hui étranger », 2002 La … Lire la suite Livres lus en mars 2020

‘Nerrantsoula’ (1927) de Panaït Istrati : biographie, par les chiffres et par les nombres, de l’héroïne, du fleuve et de la ville.

Publié entre autres en 2009 dans la collection « L’imaginaire » chez Gallimard, Nerrantsoula est le 6ème livre de son auteur Panaït Istrati, roumain, né en 1884 à Braïla, qui exerça bien des métiers, voyagea beaucoup, parla le roumain, le turc et le grec avant de parler le français (admirateur et correspondant de Romain Rolland), qui devint … Lire la suite ‘Nerrantsoula’ (1927) de Panaït Istrati : biographie, par les chiffres et par les nombres, de l’héroïne, du fleuve et de la ville.