‘Ábel dans la forêt profonde’ (1932) de Áron Tamási : l’immense solitude sylvestre

Dès l’incipit de ce classique de la littérature hongroise, édité, et magnifiquement, aux éditions Héros-Limite en 2009 dans une traduction d’Agnès Járfás, on suit la piste des grands romans d’apprentissage, quand se pose d’emblée la question du nom du personnage (mêlé à celui des lieux et des rivières), comme il en fut du héros des … Lire la suite ‘Ábel dans la forêt profonde’ (1932) de Áron Tamási : l’immense solitude sylvestre

‘Construire un feu’ (1908-1910) de Jack London : il regardait fixement les ténèbres

Paru en 2007 aux éditions Libretto dans une traduction de Paul Gruyer et Louis Postif revue et complétée par Frédéric Klein, et une préface de Kenneth White. C’est certainement l’un des meilleurs parmi les nombreux recueils de nouvelles de Jack London. Les sept textes réunis ici sont liés entre autres par le cadre de l’action, … Lire la suite ‘Construire un feu’ (1908-1910) de Jack London : il regardait fixement les ténèbres

‘Le Loup des mers’ (1904) de Jack London : vaisseau fantôme

Notes, manuscrites puis tapuscrites, sur Le Loup des mers (The Sea-Wolf, 1904) de Jack London, publié aux éditions Phébus Libretto (2017 pour cette édition), traduit de l’anglais par Louis Postif, traduction reprise par Paul Gruyer, Philippe Gerval et Isabelle Philippe. Suite au clavier : Toute la dimension fantomatique du livre s’explique peut-être par l’introduction sous … Lire la suite ‘Le Loup des mers’ (1904) de Jack London : vaisseau fantôme