‘L’homme que les arbres aimaient’ d’Algernon Blackwood : tandis qu’ils parlaient, sa lisière s’était rapprochée

Regroupement de cinq nouvelles fantastiques de l’écrivain écossais Algernon Blackwood (1869-1951), auteur prolifique de romans mais surtout de nouvelles, à la vie mouvementée (on lira avec profit la postface de ce recueil paru aux éditions L’Arbre vengeur en 2017 dans une traduction de Jacques Parsons), assez négligé en France, que Lovecraft tenait pour le maître … Lire la suite ‘L’homme que les arbres aimaient’ d’Algernon Blackwood : tandis qu’ils parlaient, sa lisière s’était rapprochée

‘Construire un feu’ (1908-1910) de Jack London : il regardait fixement les ténèbres

Paru en 2007 aux éditions Libretto dans une traduction de Paul Gruyer et Louis Postif revue et complétée par Frédéric Klein, et une préface de Kenneth White. C’est certainement l’un des meilleurs parmi les nombreux recueils de nouvelles de Jack London. Les sept textes réunis ici sont liés entre autres par le cadre de l’action, … Lire la suite ‘Construire un feu’ (1908-1910) de Jack London : il regardait fixement les ténèbres

‘Le Jour où Mr Prescott est mort’ (1952-63) de Sylvia Plath : elle n’était plus là

Recueil publié par La Table ronde (collection La Petite Vermillon) en 2017 (première publication 1990). Réunit l’essentiel des nouvelles de Sylvia Plath (par ailleurs poétesse, Ariel, diariste et romancière américaine, autrice d’un unique roman, La Cloche de détresse, publié peu avant son suicide le 11 février 1963). Nouvelles traduites par Catherine Nicolas. La préface est … Lire la suite ‘Le Jour où Mr Prescott est mort’ (1952-63) de Sylvia Plath : elle n’était plus là